•  

    De retour depuis quelques jours... nostalgie.

    Ce qui m'a frappé par rapport à Paris ce sont les transports en commun.

    Les bus à double-étages, ces géants rouges, sont très nombreux, il y en a partout, tout le temps, et toujours un qui va au bon endroit. L'accès en est aisé avec une poussette et ils roulent relativement vite, le confort des passagers en prend un coup, mais est-ce le plus important finalement ?  Effectivement, (après réflexion dans un bus parisien ce matin) j'ai vu assez peu de personnes âgées dans les transports en commun, contrairement à Paris.  Prennent-ils le taxi ?

    Les Tubes sont eux aussi d'un accès plutôt facile, un employé est systématiquement là à une porte d'accès exprès au moment de valider les tickets, le passage en est donc très rapide, et je ne me sentais pas une extra-terrestre en voulant passer avec ma poussette.  De nombreux escalators (certains vertigineux !) et au final assez peu d'escaliers.  Toute seule avec les deux, j'aurais certainement eu du mal tout de même car descendre un escalator si haut avec une poussette me donne des crises d'angoisse.

    Il paraît que bus et métro tombent souvent en panne, nous n'en avons pas souffert au cours de cette semaine.

    J'ai bien apprécié la carte magnétique (type Navigo si ça vous parle) que nous avions chargée pour une semaine mais qui peut servir de porte-monnaie magnétique remplaçant les tickets. 

    Enfin, luxe ultime, métros et bus sont gratuits pour les enfants de moins de 11 ans à partir de 9h30 le matin.  Le coût des transports plutôt chers est donc vite compétitif avec Paris lorsque l'on voyage en famille, même si la carte semaine reste plus coûteuse.

    Londre semble s'être donnée les moyens, et des moyens efficaces, pour lutter contre la circulation automobile dans la ville.  Maintenant, je n'y vis pas, donc... je me tais ? ;)


    1 commentaire
  • Il a fallu attendre trois jours et beaucoup de larmes et de pieds qui trainent pour voir un magnifique sourire sur le visage de notre grande. Apres le Natural History Museum, nous etions au sous-sol du Science museum, un petit espace, comme la cite des enfants a la Villette, en trois fois plus petit et trois fois plus peuple car gratuit.  C'etait un cauchemard pour les parents, mais quel plaisir pour notre fille ! (La petite dormait dans la poussette.)  C'est hier que j'ai pris conscience de la maniere dont notre fille vivait peut-etre notre tourisme peu interessant pour elle... ces minutes dans ce lieu peuple d'enfants ont inverse les roles.  Nous allons peut-etre lever le pied un peu, et faire moins de choses.

    1 commentaire
  • Mardi, grand soleil, froid de canard, le jour ideal pour aller voir la releve de la garde, un jour sur deux en hiver, il ne faut pas se louper.

    Nous sommes arrives trois-quart d'heure en avance, mais nous ne savions quel endroit serait le mieux pour bien voir et bien sur, nous n'avons pas vu grand-chose... nous etions vraiment tres mal places !!!  De plus, je ne sais si c'est leur uniforme d'hiver, mais ils etaient tout en gris, c'est moins beau.  Bref, j'en retiens surtout beaucoup de monde et une jolie fanfare.

    Nous avions trop froid pour continuer le parcours avec le Parlement et Westminster, donc apres un peu de jeu dans St James' Park sans acheter de cacahuetes pour les ecureuils, nous sommes tout de suite alles sur Oxford Street pour manger dans un endroit chaud.

     


    1 commentaire
  •  

    Notre programme du premier jour a ete accompli (pardon pour les accents, mais le clavier anglais n'en propose pas et je ne tiens pas a modifier l'ordinateur de nos hotes.)

    Beaucoup de pluie des notre arrivee, mais quelle excitation lorsque le bus a traverse le pont de Waterloo ( je crois que c'etait celui-ci). Nous avons mobilise toute notre energie de bons G.O. pour ressortir apres avoir depose nos sacs. Direction le Tube sous la pluie battante pour nous rendre au British Museum.  A notre entree dans ce fameux Temple des antiquites, nous avons ete submerges par l'emotion, c'etait absolument magnifique.  Seule deception, notre grande princesse s'etait endormie dans la poussette, elle n'a pas vu grand-chose de ces pierres imposantes et des inscriptions egyptiennes. De toute facon, la pierre de rosette l'aurait certainement laissee de marbre.


    4 commentaires
  • Nous prenons l'Eurostar lundi, les filles ne doivent pas se rendre compte de ce que c'est.

    J'ai moi-même été une fois à Londres il y a à peine plus de dix ans.

    J'étais jeune et naïve. J'ai été déçue lorsque le train s'est engouffré dans le tunnel, pas le temps de voir la mer, rien, un tunnel quoi. Je ne sais pas à quoi je m'attendais, est-ce que je m'étais imaginée que les parois du tunnel étaient en verre, et que je verrais les poissons. J'espère que j'étais plus intelligente que ça. En tous cas, c'est vrai que ce n'est que tard que j'ai réalisé que le tunnel n'est pas dans l'eau mais sous la mer.

    La première chose que j'ai faite en arrivant à Londres : rendre à Camden Town en Tube avec mon gros sac et m'acheter une paire de Doc Martens, puis j'ai trouvé un magasin de musique et ai acheté une partition de Jamiroquai... ah, nostalgie...

    Une autre anecdote, j'avais vu dans le guide emprûnté à mes parents qu'il y avait un bon restaurant qui s'appelait : La tante Claire. Il s'avère que j'ai une tante qui s'appelle Claire et avec qui j'ai partagé beaucoup de temps dans ces années-là. Je me revois prenant le bus un matin, et marcher trois-quart d'heure le long d'une rue jusqu'à retrouver ce restaurant prendre une photo et ne jamais lui donné. C'est plus que débile, j'ai honte ! Morale de l'histoire : Londres est toujours plus grand qu'on ne l'imagine sur le plan et ses rues sont longues, longues, longues.

     

    A bientôt !


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique